Fédération Québécoise d'Athlétisme

Accueil > Nouvelles > LES QUÉBÉCOIS DANS LES GRANDS RENDEZ-VOUS INTERNATIONAUX : LES JEUX DU COMMONWEALTH

LES QUÉBÉCOIS DANS LES GRANDS RENDEZ-VOUS INTERNATIONAUX : LES JEUX DU COMMONWEALTH

LES QUÉBÉCOIS DANS LES GRANDS RENDEZ-VOUS INTERNATIONAUX : LES JEUX DU COMMONWEALTH

2018-12-17

Par Denis Poulet

C'est aux Jeux du Commonwealth que les Québécois ont remporté leurs plus grands succès sur la scène internationale de l'athlétisme. Ils y ont récolté en effet un total de 44 médailles, soit 12 en or, 15 en argent et 17 en bronze. C'est 13,5 % du nombre de médailles total du Canada (323). En comparaison, aux Jeux panaméricains, les Québécois n'ont amassé que 15 médailles (2-5-8). 

Médaillés québécois aux Jeux du Commonwealth

Or (12) : Len Hutton (longueur, 1930), Alex Wilson (440 v, 1930), Claude Ferragne (hauteur, 1978), Carmen Ionesco (disque, 1978), Bruno Pauletto (poids, 1982), Guillaume Leblanc (30 km marche, 1990), Bruny Surin (relais 4 x 100 m, 1994), Carole Rouillard (marathon, 1994), Chantal Petitclerc (800 m fauteuil roulant, 2002 et 2006), Diane Roy (1500 m fauteuil roulant, 2010), Alexandre Dupont (1500 m fauteuil roulant, 2018)

Gauche à droite : Claude Ferragne, Carole Rouillard et Chantal Petitclerc

Ar (15) : Alex Wilson (relais 4 x 440 v, 1930), James Worrall (120 v haies, 1934), Hilda Strike (100 v et relais 4 x 110 v, 1934), Laird Sloane (relais 4 x 440 v, 1954), Carmen Ionesco (poids, 1978), Bruno Pauletto (poids, 1978), Marcel Jobin (30 km marche, 1982), Guillaume Leblanc (30 km marche, 1986), Lizanne Bussières (marathon, 1994), Kwaku Boateng (hauteur, 2002), Achraf Tadili (800 m, 2006), Jacques Martin (disque handicapés, 2006), Diane Roy (1500 m fauteuil roulant, 2014), Jessica Zelinka (heptathlon, 2014)

Gauche à droite : Hilda Strike, Lizanne Bussières et Jessica Zelinka

Br (17) : Len Hutton (triple saut, 1930), Alex Wilson (880 v, 1930), Diane Matheson (relais 4 x 110 v, 1958), Claude Ferragne (hauteur, 1974), Lucette Moreau (disque, 1978), Bishop Dolegiewicz (poids, 1978; disque 1982), Guillaume Leblanc (30 km marche, 1982), Alain Métellus (hauteur, 1986), Odette Lapierre (marathon, 1986), Bruny Surin (100 m, 1990), Rosey Edeh (relais 4 x 400 m, 1990), Edrick Floréal (triple saut, 1990), Diane Roy (800 m fauteuil roulant, 2006; 1500 m fauteuil roulant, 2018), Julie Labonté (poids, 2014), Alexandre Dupont (1500 m fauteuil roulant, 2014)

Gauche à droite : Alain Métellus, Edrick Floréal et Odette Lapierre

Brio québécois de 1978 à 1994

On a donc aux Jeux du Commonwealth une mine de belles performances québécoises, à diverses époques. La période la plus fructueuse fut celle qui va des 11e Jeux en 1978 aux 15e Jeux en 1994. Il y eut toujours au moins une dizaine de Québécois aux Jeux qui se sont déroulés durant cette période.

En 1986 (13e Jeux, à Édimbourg, en Écosse), on comptait 13 Québécois, soit 16,5 % de l'équipe canadienne. Presque tous (12) se retrouvèrent en finale de leur épreuve, le meilleur résultat étant la médaille d'argent de Guillaume Leblanc au 30 km marche. Alain Métellus, lui, remporta la médaille de bronze au saut en hauteur. Lizanne Bussières se classa 4e au marathon, Julie Rocheleau 4e au 100 m haies, Céline Chartrand 5e au javelot, Renée Bélanger 6e au 800 m, Pierre Léveillé 7e (photo de couverture de l'article) au 400 m haies, Edrick Floréal 8e au triple saut et Carole Rouillard, 8e elle aussi au 10 000 m. Quelle délégation!

En 1982, à Brisbane, en Australie, Guillaume Leblanc avait déjà remporté une médaille de bronze. Il complétera un fameux triplé en obtenant l'or à Auckland, en Nouvelle-Zélande, en 1990, toujours dans la même épreuve, soit le 30 km marche. En 1982, Marcel Jobin avait précédé Guillaume sur le podium, méritant la médaille d'argent.

Aux Jeux de Victoria, en 1994, Carole Rouillard et Lizanne Bussières réussirent un exploit inusité dans l'histoire de l'athlétisme québécois. Elles finirent première et deuxième au marathon, Rouillard en 2:30:41 et Bussières en 2:31:07. Pour Rouillard, c'était une troisième participation aux Jeux du Commonwealth; elle avait terminé huitième du 10 000 mètres des Jeux d'Édimbourg en 1986, puis quatrième, toujours au 10 000 mètres, à ceux d'Auckland en 1990. Quant à Bussières, elle s'était classée quatrième au marathon des Jeux de 1986 et, en 1990, elle avait participé au 3000 mètres (9e) et au 10 000 mètres (9e également).

Honneur à nos représentants en fauteuil

En 2002, à Manchester, on intégra pour la première fois des épreuves pour handicapés dans le programme d'athlétisme. Et Chantal Petitclerc remporta son premier titre du Commonwealth au 800 m T54. Elle renouvela l'exploit quatre ans plus tard aux Jeux de Melbourne. Elle est la seule Québécoise à avoir gagné deux médailles d'or en athlétisme aux Jeux du Commonwealth.

La participation québécoise à ces Jeux a chuté de façon importante à partir de 1998, mais nos représentants en fauteuil roulant ont brillamment pris la relève. Diane Roy a participé à quatre Jeux consécutifs depuis 2006, répétant l'exploit de Guillaume Leblanc en obtenant trois médailles, une de chaque couleur, dont l'or au 1500 m T54 à Delhi en 2010. Aux derniers Jeux, à Gold Coast (Australie) le printemps dernier, Alexandre Dupont a gagné le 1500 m T54; aux Jeux précédents, en 2014 à Glasgow, il avait remporté la médaille de bronze dans la même épreuve.

Les plus médaillés (deux ou plus)

Chantal Petitclerc : 2-0-0

Guillaume Leblanc : 1-1-1

Diane Roy : 1-1-1         

Alex Wilson : 1-1-1

Carmen Ionesco : 1-1-0

Bruno Pauletto : 1-1-0

Alexandre Dupont : 1-0-1

Claude Ferragne : 1-0-1

Len Hutton : 1-0-1

Bruny Surin : 1-0-1

Hilda Strike : 0-2-0

Les pionniers

On note dans le lot des plus médaillés les noms d'Alex Wilson, Len Hutton et Hilda Strike. Ces trois athlètes ont gagné leurs médailles aux deux premiers Jeux, en 1930 et 1934. Aux premiers Jeux, à Hamilton, Wilson, Montréalais d'origine, gagnait l'or au 440 verges (48,8), obtenait l'argent au mille à relais et remportait le bronze au 880 verges (1:56,5). Hutton, un autre Montréalais,remportait l'or à la longueur (7,20 m) et le bronze au triple saut (13,90 m).

Aux Jeux de 1934, à Londres, Hilda Strike, également de Montréal, s'est fait valoir en obtenant l'argent au 100 verges (11,4) et au 440 verges à relais. Deux ans plus tôt, elle avait remporté l'argent au 100 mètres des Jeux olympiques de Los Angeles en 11,9 s, égalant alors le record du monde. Il en sera question dans l'article suivant sur les Jeux olympiques.

La revanche de Ferragne et la résistance de Tadili

Personnellement, j'ai un faible pour deux belles réussites québécoises aux Jeux du Commonwealth. En 1974, à Christchurch en Nouvelle-Zélande, Claude Ferragne avait remporté la médaille de bronze du saut en hauteur. Il était alors le grand espoir québécois pour les Jeux olympiques de Montréal. En 1976, au Stade olympique, sous la pluie, il ne put se rendre justice et ne se classa que 12e en finale. Deux ans plus tard, à Edmonton, aux Jeux du Commonwealth, Claude décrochait l'or, battant Greg Joy, le médaillé d'argent de Montréal. Une victoire en forme de soulagement!

L'autre fait d'armes qui m'a impressionné fut la course d'Achraf Tadili aux Jeux de Melbourne, en 2006. Achraf avait gagné l'or au 800 m des Jeux panaméricains de 2003, mais avait déçu aux Championnats du monde de la même année, aux Jeux olympiques de 2004 et aux Mondiaux de 2005. À Melbourne, il s'est retrouvé seul Canadien en finale, après la surprenante élimination de Gary Reed en demi-finale.

Selon son habitude au premier tour de piste, Achraf a décidé de suivre le train même si la course était plutôt lente (54 s au passage des 400 mètres). C'est alors qu'il a attaqué, filant en tête à 300 m de l'arrivée, avec deux Kenyans sur les talons. Au sortir du dernier virage, Kipchirchir, nettement plus fort, doublait le Lavallois en compagnie de Litei, mais Achraf, loin de flancher, s'est accroché, revenant deuxième à la corde dans les derniers mètres pour arracher une superbe médaille d'argent.

Résultats complets de tous les Québécois aux Jeux du Commonwealth

Prochain article : Les Jeux olympiques (à venir le 20 décembre)

Toutes les nouvelles